Piloter par les flux

Le Juste A temps se déploie partout dans le Groupe. En parallèle, la montée en compétences s'organise. L'objectif : piloter par les flux pour booster la performance du Groupe.

Le déploiement du Juste A Temps dans le Groupe passe nécessairement par la formation. Aujourd’hui, plus de 500 personnes ont déjà été formées pour mettre tout le monde d’accord sur un seul objectif : piloter par les flux pour booster la performance du Groupe.

Mercredi 23 novembre et jeudi 24 novembre, une formation Juste A Temps s’est tenue à Caen. Aux manettes, les experts flux du MPES. Le public, plutôt nouveau : cette fois, on sensibilise la DRD, et même les fournisseurs qui en progressant font progresser le Groupe.

Le message clé ?

Passer d’une logique de fabrication à une logique de flux. Il n’y a plus une seconde à perdre pour déployer les cinq principes du Juste A Temps : l’usine lisse ce que le client appelle. Un flux lissé qui repose sur le principe de séparation des stocks entre la logistique et la fabrication, pour que la variabilité de la demande du client ne gagne pas le fabricant.  Simple en apparence, le déploiement du Juste A Temps repose sur une parfaite compréhension des flux physiques et des flux d’informations. C’est pourquoi la formation repose sur la réalisation grandeur nature des MIFA états des lieux, MIFA cible idéale et MIFA retenu de l’entité identifiée comme terrain de jeux. C’est précisément ce qu’il s’est passé à Caen. Les 32 stagiaires ont tenté de matérialiser les flux de 4 ateliers de fabrication de composants des Liaisons Au Sol et des Transmissions. Des ateliers qui n’ont pas été retenus par hasard : après avoir consacré 2016 au déploiement du JAT dans les ateliers de montage, Caen s’attaquera en 2017 aux composants des organes finis pour ne pas désynchroniser l’approvisionnement aujourd’hui en flux poussés, de ce qui a été appelé par en flux tiré par les secteurs montage.

Une formation dont les résultats seront donc exploités sans délais, d’autant que les concepteurs présents se sont réjouis de bénéficier de la méthodologie, en prévision de l’ambitieux plan de transformation que le site de Caen s’est voté pour les années à venir. Ainsi, tout réaménagement ou transfert d’activités  futur sera réalisé selon une logique de flux, formidable levier de performance pour les industriels qui veulent gagner. Alors à Caen, on met les bouchées doubles. Avec 4 habilitations niveau 4, (habilité à former), l’usine se donne les moyens d’animer son déploiement en autonomie.  La présence à la formation des Responsables Kaizen Training et Assistance récemment nommés à Caen dans le cadre de  l’évolution de l’organisation du site devrait accélérer le processus : leur montée en compétences sera forcément profitable aux équipes.