Notre histoire

Retour sur les dates qui ont marqué l'histoire du site de Charleville

Créée en 1974 au pied du massif des Ardennes, la Fonderie de Charlevile-Mézières, premier employeur privé en Champagne-Ardennes, réalise les pièces brutes, en fonte graphique sphéroïdal et en alliages d’aluminium destinées aux unités d’usinage ou d’assemblage du groupe PSA.

1971 : Décision de construire une fonderie Citroën à Charleville-Mézières.

1973 : Coulée de la première culasse de la GS (prototype).

1974 : Entrée en activité de la fonderie aluminium et de la fonderie fonte grise.

1978 : Démarrage de l’activité fonte à graphite sphéroïdal (GS).

1981 : Premières productions de culasses à eau.

1986 : Démarrage de l’activité Procédé à Modèle Perdu (PMP) aluminium.

1990 : Démarrage de l’activité vilebrequins.

2000 : Démarrage de l’activité de l’atelier liaisons au sol en aluminium.

2002 : La fonderie est certifiée ISO 14 001.

2003 : Inauguration de la station d’épuration.

2004 : Démarrage régénération des sables de noyautage.

2004 : Démarrage des liaisons au sol de la Peugeot 407 et arrêt de l’activité vilebrequins.

2006 : Production des culasses par Procédé à Modèle Perdu (PMP) dans les anciens ateliers vilebrequins.

2009 : Premières culasses Euro5 en série et reprise de l’activité vilebrequins.

2011 : Fabrication sur le site des modèles polystyrène pour le Procédé à Modèle Perdu (PMP).

2014 : 2 fours moyennes fréquences en production en fusion ferreux.

2014 : 40 ans du site Charleville.

2016 : La fonderie est certifiée ISO 9001 & ISO/TS16949.

2017 : Visite du Président de la République, François Hollande, en janvier.

 

À lire ensuite

Nos engagements

Bien plus qu'une fonderie

En savoir plus