A Poissy : un atelier pilote pour le Groupe !

Un nouvel atelier de formation AFM a été mis en place depuis quelques semaines pour l’accueil des intérimaires.

Un nouvel atelier de formation AFM a été mis en place depuis quelques semaines pour l’accueil des intérimaires. « Cet atelier, dédié au secteur Montage nous permet d’avoir de l’espace supplémentaire pour intégrer de nouveaux modules et une étape d’échauffement. Nous avons maintenant plus de modules qui nous permettent d’avoir moins de formations en salle et plus de 80% de formations sur le terrain », nous explique Morad El Azrak, le RU de l’atelier.

Les formateurs sont présents pour accompagner les intérimaires sur les différents parcours et réaliser un suivi pour valider leurs compétences afin qu’ils aient des bases solides pour la suite. Pendant une semaine les intérimaires apprennent les bons gestes en toute sécurité qui leur permettent d’avoir la qualité dans un temps donné. « Ces nouveaux modules permettent aux intérimaires d’être autonomes dans leur formation et  d’être occupés à 100%.» précise Vesna Midusic, formatrice.

L'équipe de formation de l'AFM

Ces nouveaux modules sont 100% internes, les ateliers ont été créés sur place avec les mêmes matériaux que l’on retrouve sur le terrain. « Tout a été fait par nous même ! La création de chaque module ainsi que les évolutions et modifications en fonction des besoins », explique Ali Benkeroum, maintenancier dédié à la mise en place de la formation.

Daniel Braud, formateur : « Dans l’atelier précédent on ne pouvait pas former tout le monde sur les modules car il n’y en avait pas assez. C’est le jour et la nuit cette évolution ! »

Henri Aubin, stagiaire Pôle Tertiaire, chargé de la Formation pour le projet Maroc : « Avec ce nouvel atelier, Poissy se trouve à la pointe du savoir-faire dans le Groupe pour la formation au Montage. Le projet Maroc souhaite transposer cette nouvelle démarche dans la future usine. »

Zouheir Fares, formateur : « Y’a pas photo ! Ce nouveau milieu permet de donner beaucoup plus de sens à nos formations. Je peux maintenant faire du coaching des intérimaires et leur expliquer les conséquences en cas d’opération mal faite ou non faite. Je me sens plus impliqué dans la formation de nos intérimaires.»