Euro 6.3 : des véhicules plus respectueux de l’environnement

Alors que le site se prépare au lancement de la version électrique de K-Zéro, un autre projet anime des équipes qui travaillent pour lancer une version « thermique » répondant aux nouvelles normes anti-pollution qui s’appliqueront dès l’année prochaine.

Euro 6.3, c’est le nom de cette norme qui concerne les Véhicules Particuliers vendus à partir de janvier 2021 et les Véhicules Utilitaires à partir de janvier 2022. « Cette norme vise à améliorer la dépollution des moteurs thermiques, en particulier sur le CO2 et les Oxyde d’Azote » nous explique Jean-Pierre DERUENNES, Responsable Industrialisation Vie Série, en charge de ce projet. Car il s’agit bien d’un projet, au même titre que celui conduit par les équipes « e-K0 ». « Même s’il y a une différence d’échelle comparé à un projet véhicule, nous en appliquons tous les principes » précise t-il. Ainsi, après avoir réalisé des Véhicules Représentatifs de la Série, le projet Euro 6.3 a été jalonné par des Préséries en ligne 1, puis des PRS 2 avant d’aborder la Méthode des Lots, préalable à une montée en cadence.

Mais la particularité de ce projet réside dans le fait qu’il regroupe des sous projets, menés en parallèle. « Les modifications entreprises dans le cadre de l’Euro 6.3 sont spécifiques à chaque Groupe Moto Propulseur, c’est-à-dire l’association Moteur/Boîte » nous détaille Jean-Pierre. Il y a donc eu un sous projet pour l’ensemble DW10/AMN8 (boîte auto), un autre pour l’ensemble DW10/ML (boîte méca) et encore un autre pour l’ensemble DV5/ML.

 

Et pour suivre l’avancement de ces projets, l’équipe Ingénierie Montage est à pied d’œuvre. « Notre rôle est d’accompagner les véhicules sur la ligne pour gérer l’ensemble des difficultés rencontrées, coordonner leur traitement avec les services dédiés (méthode, qualité, …) et former les moniteurs aux nouvelles opérations » décrit Dominique FRANCOIS, moniteur référent, chargé de piloter l’équipe dédiée à cet accompagnement. « C’est nous qui décidons de l’engagement des véhicules, car il faut être en capacité de pouvoir être présent aux côtés des opérateurs pour garantir l’appropriation des nouvelles gammes, liées aux pièces qui font leur apparition ». Le filtre à Gasoil et la sonde de dépollution sont deux des pièces qui s’ajoutent aux éléments actuels, avec un impact principal sur la ligne POM (Préparation des Organes Mécaniques)

Un planning impacté par le Covid

 

A quelques jours d’engager la Méthode des Lots pour le groupe DW10/AMN8, puis les 2 autres, l’équipe est rassurée d’avoir pu retrouver un régime d’engagement normal. « La période d’arrêt forcé de l’activité nous a contraint à devoir accélérer la mise en ligne des préséries, avec l’engagement de 8 véhicules par jour, contre 4 ou 5 maxi normalement » regrette Jean-Pierre. Un écart qui peut paraître négligeable mais qui modifie considérablement l’attention nécessaire de l’équipe Ingénierie. « Avec plus de véhicules engagés en même temps, il faut avoir la capacité de pouvoir interagir sur plusieurs lieux en même temps », confie Dominique.

 

Mais la dynamique de l’équipe a permis de pallier cette situation exceptionnelle, car pas question de reculer l’échéance. « Nous sommes liés à une date réglementaire. Au 1erjanvier, nous ne pourrons plus produire de VP s ils ne sont pas équipés Euro 6.3 » dixit Jean-Pierre. Et pour y arriver c’est « front raide » à partir de décembre, comprenez une bascule totale de la production de Euro 6.2 à 6.3 un moins précisément avant l’échéance fatidique.

D’ici là, l’attention se portera sur les productions qui vont s’engager dans le cadre de la méthode des lots : « comme pour les projets véhicules, nous devons pouvoir valider la conformité de plusieurs lots consécutifs pour accéder à la montée en cadence » explique Jean-Pierre DERUENNES, « c’est l’enjeu important des prochaines semaines ». Et Dominique FRANCOIS d’ajouter : « sans oublier la formation, car nous continuerons d’accompagner la production pour aider les moniteurs à former correctement leurs opérateurs ; c’est la garantie d’une qualité de montage absolue et donc, du franchissement des jalons à venir ».

 

Et une fois l’Euro 6.3 version VP sur les rails, il faudra remettre l’ouvrage sur le métier pour s’occuper cette fois des versions VUL, avec en ligne de mire l’échéance du 1er janvier 2022.

Mais quand on aime, on ne compte pas !